Que ce soit  par manque de temps, ou parce que là aussi, le vieil adage qui veut que les écrits restent quand les paroles s’envolent se confirme, souvent encore, les émissions de radio et de télévision sont le parent pauvre des relations presse.
Pour pallier ces difficultés, de nombreuses agences de communication ont fait le choix de s’équiper d’un service intégré de relations presse audiovisuelles. Mais cela implique des coûts supplémentaires pour ces agences et nécessite des honoraires additionnels conséquents, ardus à faire passer dans un climat de crise.

BS Conseil & Communication propose de prendre en compte les problématiques budgétaires des agences partenaires et celles de leurs clients, en proposant un plan média vers la presse audiovisuelle venant soutenir la stratégie RP générale.
Ce service est disponible en direct pour des organisations ou en marque blanche pour des agences.

 

Le Conseil

Avant de se lancer dans une campagne de relations presse auprès des médias audiovisuels, il est important de rendre cohérente sa stratégie avec celle utilisée pour les médias classiques.
Mais si les impératifs des médias classiques sont généralement bien compris et intégrés par les annonceurs, ceux des radios – TV l’est un peu moins.
Il est donc crucial d’expliquer clairement ce qu’ils impliquent : réactivité, nécessité d’images,…

Comme pour les médias classiques, il est également extrêmement important de définir clairement les porte-parole, leurs champs d’intervention, ainsi que leurs délais de disponibilité.

 

Le service de presse audiovisuel

  • Interface permanente auprès des médias audiovisuels
  • Gestion du courant d’information auprès de ces médias
  • Diffusion des communiqués / dossiers de presse / alertes média
  • Organisation d’entretiens individuels avec les porte-parole
  • Organisation de tournages / enregistrements les porte-parole
  • Rencontre « relationnelle » des rédacteurs en chef et/ou directeurs de publication des médias clés
  • Veille systématique des opportunités et calendriers rédactionnels
  • Contacts réguliers / veille rédactionnelle auprès des boîtes de production
  • Maintenance et mise à jour de la base de contacts
  • Gestion des demandes presse, relances et suivi
  • Placement de cas clients
  • Identification d’opportunités de prise de parole dans le cadre d’émissions de débats

 

Le Reporting

Tout comme pour une campagne de relations presse classique, l’agence s’engage à donner à ses clients une visibilité des actions menées :

  • rapports d’activité mensuels ou de campagne
  • revues de presse mensuelles ou de campagne
  • Bilans semestriels et annuels ou d’opération

 

Comme cette intervention est souvent complémentaire avec une campagne classique de RP, l’agence homogénéise ses compte-rendus d’activité pour les rendre compatibles (format et process) avec ceux utilisés pour les médias écrits et web.

L’évaluation des résultats

L’évaluation des résultats a toujours été un exercice délicat pour les professionnels des Relations presse : comment valoriser nos résultats au plus juste?
L’équivalent publicitaire, couramment utilisé pendant des années, connaît aujourd’hui ses limites. En effet, via cette méthode, une pleine page descendant en flammes une entreprise dans Libération sera plus valorisée qu’un 1/4 de page du magazine Elle qui inciterait ses lectrices à acheter son produit…
Toute évaluation RP se doit donc de reposer sur une analyse qualitative : la reprise des messages, le type de traitement de ces messages par la presse, la perception générale des cibles…

Par ailleurs, sur la base d’observations et de discussions avec des Directeurs Marketing et des Directeurs généraux, il nous est apparu plus judicieux d’évaluer les résultats sur la base d’un coût pour 1 000 contacts. Ainsi, cette mesure peut permettre d’agréger ces résultats avec ceux d’autres outils marketing.

 

Quelques exemples de campagne RP